fbpx
La Notion de qualité de service

Pour débuter le Storytelling écrire un souvenir

Visionner Le Roi Lion est l’une des choses les plus traumatisantes qui puissent arriver à un enfant.
Pensez particulièrement à la scène où Scar fait son Caïn. La bravoure du Roi qui n’est plus qu’un père,  sa peine à remonter la pente, la détresse de son fils, l’appel à l’aide du Lion en mauvaise posture: « Scar, mon frère…Aide moi! », les couleurs qui s’assombrissent annonçant une terrible nouvelle, la traitrise, la chute de saturne, le constat de son corps étendu dans la poussière,l’appel de Simba, l’espoir qu’il se relève…. Et puis non!

Cette scène et d’autres dans le film reste dans la tête si longtemps, qu’elles vous transforment en ambassadeur malgré vous. N’avez-vous jamais essayé de partager vos dessins animés préférés avec vos neveux ou vos enfants? Vous êtes vous déjà demandé pourquoi?

De la même façon, comprendre la mécanique du storytelling vous aidera à concevoir, des stratégies narratives qui rendent les marques même les plus jeunes fortes et pérennes.

Exercice de narration

Voici un exercice simple, que nous approfondissons dans les ateliers Storytelling & Stratégie.
Il va vous aider en quelques étapes et pas à pas, à aborder le storytelling, par la rédaction d’un souvenir personnel.

 

1-Trouvez un souvenir:
D’abord, pensez à une histoire dont vous vous rappelez bien. Quelque chose de marquant. Un souvenir qui vous vient facilement.
Pour vous aider, vous pouvez compléter la phrase à trou suivante:

Je me souviens le jour où […]

 

2-Mettez un mot sur ce que vous ressentez:
Pourquoi ce souvenir en particulier vous vient-il aussi bien? C’est la question que vous pouvez à présent vous posez. Le but est d’identifier et associer une ou plusieurs émotions à votre souvenir. Mettre un mot, sur chacune de ces émotions vous permettra de pouvoir travailler avec elles et la raison. Joie, peur, tristesse, sérénité, colère… Pour ce faire, vous pouvez remplir les trous de la phrase suivante:

Quand je pense à […cette partie de ce souvenir…], je ressens […émotion…]

 

3-Transmettre l’émotion, c’est transmettre le message
Maintenant, que vous avez identifié les émotions que portaient votre souvenir, vous pouvez essayer de la transmettre à quelqu’un. Par un dessin, un texte ou à l’oral.
En faisant un dessin simple avec des lignes et des formes uniquement. Un peu comme lorsque vous griffonniez sur votre carnet pendant les cours de mathématiques.
En racontant votre histoire à un ami ou quelqu’un qui prétend l’être.
Ou encore avec papier & crayon, en écrivant cette histoire sur une douzaine de lignes.

Considérez pour cet exercice, que transmettre l’émotion d’une histoire, c’est transmettre le message.

 

4-Vérifiez les KPI: le message est-il passé?

Lorsque vous racontez votre histoire à un ami, arrivez-vous à lui faire ressentir le message?
Lorsque vous l’écrivez, est-ce que les émotions que vous aviez identifié, ressortent des mots que vous avez choisi?
Ou alors, si vous avez préféré gribouillé, qu’est-ce que l’on ressent en regardant votre dessin fait de lignes et de formes?

Pour aller plus loin, n’hésiter pas à partager avec nous en commentaire, vos premières histoires.